Mon-Fri 09.00 - 17.00 1.800.456.6743

2016 Gagnant Suisse

Ingo Palchen


“SON DÉVOUEMENT, SA GENTILLESSE, SON PROFESSIONNALISME ET LA PASSION DE SON MÉTIER SONT ABSOLUMENT UNIQUES”

NOMINATION DE L’AUDIOPROTHÉSISTE DE L’ANNÉE 2015 POUR LA SUISSE

Le meilleur audioprothésiste vient d’être couronné à l’issue d’une compétition acharnée.

Ingo Pälchen, qui officie à Neuroth, vient de remporter le titre tant convoité d’audioprothésiste de l’année 2015 pour la Suisse après avoir été chaleureusement recommandé par l’un de ses patients.

Le concours, organisé en partenariat entre le leader mondial des piles pour appareils auditifs, Rayovac (division de Spectrum Brands (UK) Ltd), la publication internationale Audio Infos et l’EHIMA (association européenne des fabricants de prothèses auditives à, invite les patients qui ont bénéficié d’un service exceptionnel à nominer leur audioprothésiste pour ce prix prestigieux, le plus important du monde dans sa catégorie.

Ces “histoires d’audition” sont jugées par un panel de professionnels indépendants qui désignent le gagnant. Pour le huitième anniversaire du concours, on compte plus de pays participants que jamais, et le nombre de candidats a battu des records.

Ingo a été nominé par son patient Hanspeter Körner, qui explique dans son témoignage à quel point son audioprothésiste fait preuve de passion dans son métier. L’implication d’Ingo au service de son patient et son soutien constant font qu’il est aujourd’hui désigné gagnant par le jury.

Dans le cadre de sa proposition de candidature, Hanspeter explique :  “Mon audioprothésiste m’a redonné goût à la vie.
Je souffre depuis une dizaine d’années d’une baisse de l’audition et j’en suis à ma deuxième génération d’appareils ;  les premiers, assez grands, étaient placés derrière l’oreille, mais il n’existait rien d’autre à l’époque.

Voilà 6 ans que mon audioprothésiste s’occupe de moi, avec toujours beaucoup de motivation, d’implication et de passion pour son métier. Il travaille énormément et il est toujours disponible pour ses clients, même si son planning est complet.

Comme je suis moi-même très occupé, je prends mes rendez-vous au dernier moment, y compris chez l’audioprothésiste. Je peux lui envoyer un email ou l’appeler n’importe quand, il se débrouille toujours pour me caser un rendez-vous, même après ses heures de travail.
Dès que j’entre dans la boutique, je suis accueilli par lui ou ses collaborateurs avec le sourire, comme nulle part ailleurs.”

Il nous explique ensuite les circonstances qui l’ont amené à porter cette prothèse auditive :

“Ma femme et moi-même avons été sélectionnés par la télévision suisse pour le jeu “Qui veut gagner des millions”. Nous étions ravis de cette participation, mais j’ai très vite paniqué à cause de mes appareils auditifs. En effet, je porte un appareillage derrière l’oreille assez imposant, et j’étais un peu honteux et mal à l’aise de me présenter comme ça à la télévision, face à des millions de téléspectateurs.

Mon audioprothésiste étant toujours à l’écoute, j’ai pris rendez-vous avec lui en espérant qu’il trouverait une solution, parce que sans mes appareils, impossible de participer à l’émission.  Vous imaginez la tragédie si je répondais mal à une question parce que je ne l’avais pas bien entendue ?

Comme toujours, pas de problème pour prendre rendez-vous : j’ai pu le voir dès le lendemain. Je lui ai expliqué mon cas et ce que je voulais, et il a été tout de suite évident pour lui qu’il allait m’aider. Il m’a montré un nouveau type d’appareillage totalement invisible qui disparaît totalement dans le conduit auditif. Après un examen précis de mes besoins, nous avons défini la technique à inclure dans l’appareil. Nous avons pris les empreintes auriculaires, qui ont été envoyées au fabricant.

Mes anciens appareils n’ayant pas encore 6 ans, je n’avais pas droit à de nouveaux par l’assurance sociale et n’avais pas l’intention d’en acheter de ma poche. J’avais juste besoin d’une solution provisoire pour l’émission. Mon audioprothésiste a compris la situation et devait bien sûr en référer à son responsable. Avec ses manières charmantes, il a réussi à convaincre son supérieur et j’ai pu disposer gratuitement de l’appareil, alors que la fabrication à elle seule coûtait plusieurs centaines de francs.

Ensuite, il a fallu adapter précisément l’appareil, ce qui a pris plusieurs heures.  Nous avons fait plusieurs tests pour parvenir à un équilibre parfait. J’ai pu constater à quel point il était dans son élément : il avait la réponse à toutes mes questions et a fait preuve d’une patience sans limite pour adapter parfaitement l’appareil à mes besoins.

Une fois l’émission finie, j’ai restitué les appareils et n’ai rien eu à débourser, comme prévu. Mais peu après avoir remis mes anciens appareils, j’ai regretté les prothèses discrètes et ne me sentais plus du tout bien.  Je me suis donc à nouveau tourné vers mon audioprothésiste pour qu’il trouve une solution.

Au cours de la visite, il m’a indiqué qu’une version améliorée de mon petit appareil invisible allait sortir, mais pas avant l’automne. Je lui ai demandé de trouver une solution intermédiaire, parce que j’avais très envie d’avoir ce nouveau modèle, mais pas de continuer avec mes anciens appareils jusqu’à l’automne.  Une fois de plus, il a répondu à ma demande et a fait l’impossible : il m’a proposé un appareil à la technologie en cours en me permettant de l’échanger gratuitement contre un nouveau modèle dès qu’il serait disponible.

Vous comprendrez qu’il ne fait pour moi aucun doute que mon audioprothésiste est le meilleur de Suisse !!! Son engagement, son écoute, son amabilité, sa compétence et sa passion sont uniques.”

Le membre du jury Søren Hougaard, de l’EHIMA, a déclaré : “Une fois encore, je trouve ces témoignages réconfortants et encourageants. Ces audioprothésistes admirables donnent tout son sens à ce concours.”

Paula Brinson-Pyke, directrice du Marketing de Rayovac, ajoute : “L’histoire de Hanspeter et les innombrables autres témoignages du même genre sont ce qui nous pousse à organiser ce concours année après année. Le dévouement, l’attention, la patience et la gentillesse dont les audioprothésistes comme Ingo font preuve chaque jour envers leurs patients sont tout simplement remarquables.

Chaque année, nous sommes impatients de lire autant de merveilleux témoignages de patients du monde entier, et nous sommes particulièrement gâtés cette fois, puisque l’Autriche est venue enrichir la longue liste des pays participants. C’est un vrai plaisir.”

Les délibérations sont actuellement en cours pour savoir qui, parmi les lauréats de chacun des pays participants, sera élu audioprothésiste de l’année pour l’Europe. Le gagnant recevra une somme d’argent et un diplôme, qui lui sera remis lors de la soirée annuelle de l’excellence qui se déroulera à Nuremberg en octobre.

Pour l’actualité du concours de l’audioprothésiste de l’année, rendez-vous sur www.audiologistoftheyear.co.uk, suivez Rayovac sur Twitter : www.twitter.com/HearwithRayovac ou retrouvez-nous sur Facebook : www.facebook.com/HearingwithRayovac.